Une ardente patience (entracte)

 

 

 

 

C'est une histoire simple.

Les mots ne font pas mal.

C'est une histoire d'homme et de poésie.

D'homme et d'homme, en devenir.

 

C'est le goût particulier du transport des émotions qui modifie l'homme.

Laissant en garde, les manières d'être de la tyrannie.

 

Ce n'est pas de la poésie.

C'est un livre qui parle de poésie.

Il enregistre les mouvements, le va-et-vient des mots entre flux et reflux.

Il pénètre dans le corps et coule directement dans le sang.

La poésie, unique client du facteur.

 

C'est un roman d'apprentissage où j'ai fait mes gammes.

Un roman qui m'a convaincue:

Armée d'une ardente patience, j'entrerai aux splendides villes.

Et si l'on me propose d'adoucir ma poésie, désormais je réponds:

«  - non merci, je la bois toujours amère... »