Une journée à trottoirs

vertigo

 

J'habite dans mon ombre.

 

La rue est étroite. Les balcons se touchent.

 

L'immeuble d'en face est vide.

 

Je suis fille unique.

 

 

 

 

 

Effacer le nom des rues pour oublier le passé.

 

Retour à la page blanche.

 

Celle que l'on n'a pas encore écrite,

 

 

 blessure

 

 

 

 

 

 

J'inspire. Je m'inspire. J'inspire, je m'inspire, Ainsi viennent les mots.

 

...Pour ainsi dire...

 

 

Ma ville. Mon urbain, bien bétonné. Des avenues bien droites. Des croisements disciplinés. Le bitume est tracé. Suivre les lignes au sol.

 

Ai-je le choix du parcours?

 

De grands immeubles haussmanniens. Des artères en kilomètre. Du gris, du sale. Ni haut, ni bas, de l'horizontal.

 

Les pavés sculptent la plante des pieds. Dans la douleur.

 

Je ferme les yeux. Je m'échappe.

 


demain

 

 

 

 

 

L'impermanence de l'imperméable.

 

 

 

 

 la qualite des grands

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ne pas oublier..

 

J'ai pris une photo. J'ai envie de la rendre...

 

 

Dans ma ville, il y a une gare. Pour partir, si je veux..

 

Être dans un train à 300km/h et vouloir rester sur le quai.

 

Rien qu'une minute...Chiche! Pour voir!

 

 

 

Peut-on empiler du temps? Pour ne pas le perdre, ne pas se perdre.

 

 

 

 

 

Dans mon itinéraire je suis marquée au fer rouge.

 

Je cherche la coupure. Pour vider les mots de leurs images.

 

Redevenir des syllabes, des lettres.

 

Une énumération de lettres.

 

Ne plus avoir de sens. Juste un son.

 

Un alphabet qui se répète, qui se répète, qui se répète..

 

 

 

 

 

 

 

Parfois. Parfois. Parfois, je sacrifie les livres.

 

 

 

 pages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De la couleur, de la couleur, de la couleur. Vive!

 

J'en ai besoin...

 

 

La route c'est une page à chaque fois.

 

 

 

 

 

 

 

Une page blanche.

 

 reflexion

 

 

 

 

 

 

 

Bien peu emmène leurs bagages quand ils partent.

 

Je suis partie.

 

Délicieusement anachronique. Mes poches étaient pleines.

 

 

 rue du départ

 

 

 

 

Prendre tout droit. Au feu tourner à gauche. Attention sens interdit!

 

 

ADDICTS.

 

Cette phrase est fausse.

 

 

 

Je parle d'entrailles. Des mises à nu de l'intérieur.

 

L'intime disparaît dès qu'il se montre.

 

Je disparais chaque jour un peu plus..

 

J'ai le même mascara que Beyonce...

 

 

 

 

 

 

 

La rue à droite. La rue à droite. La rue à droite. Point de départ.

 

Je pense en stéréo.

 

 

 perdu

 

 

 

Chapitre UN.

 

Le chiffre noir. Gravé.

 

Passons au DEUX.

 

 

Les mots creusent une tombe plus profonde, plus froide.

 

Se taire. Se taire. Se taire. Pour survivre...Poursuivre.

 

 

 

 

 

 

 

Quelques sanglots écartent encore le silence.

 

 

 souvenir

 

 

 

 

 

 

On est encore plus seul au milieu de rien.

 

Le feu a pris le devant de la scène.

 

La borne à incendie au coin de la rue, est vide.

 

Laisser faire. Laisser faire. Laisser faire

 

 

Le désir c'est fragile il faut souffler dessus.

 

Se coucher, là, au milieu du croisement.

 

Fermer les yeux. Attendre.

 

Ne plus avoir envie.

 

 

C'est une journée à trottoirs aujourd'hui.

 

Ils se déplacent comme des murs.

 

Franchir...

 

La femme est un avenir. Je voudrai être un présent.

 

Je sens sur ma peau la douleur des siècles.

 

Ils me pèsent.

 

Je suis l'archive en vie d'un combat.

 

Un hommage au quotidien de l'humiliation, de la honte, englouties sous les mœurs.

 

Justice sans justice. Super!

 

 tout commence par un reve

 

 

Qui suis-je?

 

Qu'ai-je?

 

Incertain du destin

 

De quoi demain?

 

C'est le malaise des trottoirs. Vouloir être aimer sans s'aimer.

 

Construire la ville. Se construire.

 

Détruire l'autre contre. Contre/truire pour devenir soi.

 

Il paraît que j'existe.

 

 

 

Triomphe, au sein de ce qui nie..

 

 

 

Pictural qui planifie, décision de comportement, on peut tout contrôler, éradiquer, réduire à merci, à néant.

 

 

 

 

 

Doctrine de parent.

 

Un trottoir permet d'aller droit. Bien droit.

 

Correction paternelle.

 

Un trottoir indique la direction.

 

Correction maternelle.

 

Il y a des jours où les trottoirs m'emmerdent!

 

 

 

 

 

 

 

Je m'affirme, reconduite de toile en toile. Place au hasard?

 

N'est pas prévu au « programme »...

 

 

 

 

 

 

 

l'imprévisible qui survient.

 

Demi-tour. Vitesse illimitée. Danger à signaler.

 

Je reviens.

 

La survenue de ce qui est plus fort, prend dimension d'aventure.

 

Je manifeste en silence.

 

Détail-miroir vers détail/miroir et d'une ligne à l'autre.

 

Comme une mécanique.

 

On ne m'attend pas là.

 

Tout semble m'exclure

 

 

 desamorce

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Les modifications involontaires de la graphie, portent au sein d'un accent particulier le portrait d'une adolescence banale. les erreurs se glissent. »

 

 

Un arrêt de l'horloge corporelle.

 

Stop. Regarder à gauche et à droite pour traverser.

 

Trauma singulier de l'horloge, pensées constituant les minutes qui s'acharnent. Déformation de la difformité. Visuel amplifié.

 

Terrorisée. Terrorisée. Terrorisée.

 

 fragile

 

 

 

 

 

 

 

Ce n'est pas si simple.

 

Des sujets sont repris, difficile à admettre, les événements.

 

 

 

 

 

Réel identique, au sein de ce qui épargne autrement.

 

Le travail clinique peut panser pour chacun.

 

Se mettre en danger. La seule solution!

 

Impuissante à échapper au singulier.

 

Je reste des heures durant dans l'isolement: il n'y aura pas de suicide.

 

 

 

 

Pour être moins bruyante.

 

Me taire. Me taire. Me taire.

 

Chaque jour est un jour suivit d'un lendemain. Poils aux mains.

 

Encore un trottoir!

 

 

 se plie a l exercice

 

 

 

 

 

 

 

Il faut choisir sa route. Coûte que coup! Aller de l'avant.

 

C'est où le nord?

 

Suivre les panneaux. Ne pas réfléchir.

 

 

 

Il y a 5 jours dans ma vie.

 

Je suis au deuxième jour.

 

Avoir un poisson rouge

 

Tu crois que ça m'aiderait?

 

 

 

Ados

 

Gros bobos

 

Descend du trottoir

 

Qu'on en parle!

 

Question:

 

La fonction du trottoir?